NOUS SOMMES

Notre Mission

Parce que la Terre et toute l’humanité sont sacrées et en danger, GreenFaith bâtit un mouvement interreligieux mondial pour le climat et l’environnement.

Ensemble, nos membres forment des communautés pour nous transformer nous-mêmes, transformer nos institutions spirituelles et la société afin de protéger la planète et de créer un monde compatissant, aimant et juste.

Notre Vision

Nous envisageons un monde transformé, dans lequel l’humanité, dans toute sa diversité, a développé une révérence commune pour la vie sur Terre. Les communautés religieuses et spirituelles de par le monde suscitent un éveil moral à la sacralité de la Terre et à la dignité de tout humain. Ensemble, nous bâtissons des communautés et des économies résilientes et bienveillantes qui répondent aux besoins de toutes et tous et qui protègent la planète. L’ère de la conquête, de l’extraction et de l’exploitation a cédé la place à la coopération et à la communauté.

La vie bonne est faite de liens – entre nous et avec l’ensemble de la nature. C’est un monde de vie florissante qui remplace le désespoir par la joie, la rareté par l’abondance partagée et le privilège par le pouvoir équitablement réparti.

NOS VALEURS

Nous partageons des convictions et des principes qui définissent notre travail et guident nos relations :

ENRACINÉS DANS LA SPIRITUALITÉ

Nous sommes centrés et inspirés par notre foi et révérons la sacralité de la Terre et de toute l’humanité.

MOTIVÉS PAR LA COMPASSION

Nous agissons par amour et une profonde volonté de faire cesser la souffrance de l’humanité et de la planète.

PASSIONNÉS POUR LA JUSTICE

Nous nous efforçons de mettre fin à toutes les formes d’oppression et de susciter un monde équitable et guéri.

INCLUSIFS PAR NATURE

Nous collaborons avec des personnes aux cultures et aux histoires d’une riche diversité.

RESPONSABLES EN PRATIQUE

Nous montrons l’exemple et cherchons à incarner l’intégrité, la transparence et la responsabilité.

AUDACIEUX POUR DU BON

Nous faisons preuve de courage en prenant des risques et en étant créatifs dans nos actions.

NOTRE THÉORIE DU CHANGEMENT

Les croyantes et les croyants représentent 80 % de la population mondiale. Nos religions nous enseignent comment prendre soin de la terre et les uns des autres, et nous nous employons à vivre selon ces valeurs. Or, en ce moment, le monde est profondément déséquilibré ; nous avons peur et nous sommes soucieux. Les plus vulnérables parmi nous souffrent alors que notre planète court des risques extrêmes du fait de gouvernements inefficaces ou autoritaires, d’industries extractives polluantes et de forces culturelles et religieuses extrémistes.

Nous avons maintenant une opportunité pour une transformation audacieuse, pour construire une vie connectée les uns aux autres et à la Terre.

Mais nous sommes convaincus que le temps présent offre l’opportunité de réaliser une transformation audacieuse, qui construira une vie où nous sommes en lien les uns avec les autres et avec la Terre. Notre foi et nos pratiques spirituelles nous donnent précisément la force de nous saisir des grands défis et de changer le monde en profondeur. Confrontés à d’autres appels à agir, les croyants l’ont fait par le passé, et les membres de la communauté GreenFaith font ce choix aujourd’hui.

Partout dans le monde, nous mobilisons et structurons l’action de gens de foi, de personnes qui ont une spiritualité sans se définir comme religieux et de responsables religieux, afin qu’ils rejoignent la communauté GreenFaith et qu’ils mettent en place des Cercles locaux.

Dans ces Cercles, les gens font communauté et se forment, grandissent et passent à l’action. Nous croyons qu’un changement dans un domaine accélère le changement dans d’autres : c’est pourquoi les membres de nos Cercles travaillent à transformer leurs propres vies, leurs institutions religieuses et leur société. Nous ne lâcherons pas tant que des politiques, des actes et des pratiques équitables et vraiment durables ne soient mis en place à tous les niveaux.

Ça ne sera pas facile. Nous faisons face à une urgence climatique immense. Les forces qui essaient de nous contrer sont puissantes : l’industrie des énergies fossiles, les administrations corrompues ou incompétentes, la culture du consumérisme et tout simplement l’inertie.

Pourtant notre communauté est en train de relever le défi. Nous faisons pression sur les gouvernements afin qu’ils s’engagent dans une reprise mondiale après le Covid-19 qui investisse dans une transition écologique juste. Cette transition doit permettre à tout le monde d’accéder à 100 % d’énergie renouvelable, à une alimentation saine, à de l’eau et à un air propres – et créer des millions d’emplois verts pour reconstruire le monde. Nous mobilisons des groupes religieux afin que, d’une part, ils désinvestissent des énergies fossiles, de l’agro-industrie et qu’ils quittent les banques qui financent la destruction de la planète, et que d’autre part, ils investissent dans des solutions climatiques, surtout celles qui fournissent une énergie propre aux millions qui vivent encore sans électricité. Nous nous efforçons de montrer l’exemple : à la maison et dans nos lieux de prière et d’offices religieux, nous devons adopter des habitudes de consommation respectueuses du climat.

Dans des collectivités humaines tout autour du globe, dans des cercles d’amis et de voisinage, notre communauté se rassemble pour constituer des institutions et des sociétés équitables, bienveillantes et résilientes.

Nous vous invitons à vous joindre à nous.

NOTRE ÉQUIPE

La pasteure et docteure Neddy Astudillo est la chargée de mobilisation de GreenFaith en Floride. Elle est éco-théologienne et pasteure presbytérienne vénézuélo-américaine, ayant enseigné l’éco-théologie dans des facultés de théologie au Guatemala, en Bolivie, au Pérou, au Mexique et aux États-Unis. Neddy est la cofondatrice de l’Angelic Organics Learning Center (centre d’apprentissage bio) dans l’Illinois, une association à but non-lucratif basée dans une ferme où l’on peut apprendre à faire les liens entre l’alimentation, l’agriculture et la protection de la Terre.

Caroline Bader est co-animatrice du Réseau GreenFaith International et elle coordonne le travail de GreenFaith sur le changement de mode de vie individuel et l’engagement avec les communautés religieuses en Allemagne. Elle est diplômée en enseignement religieux et en management des organisations internationales. Auparavant, elle était secrétaire à la jeunesse pour la Fédération Luthérienne Mondiale.

La pasteure Amy Brooks Paradise est la chargée de mobilisation de GreenFaith en Caroline du Nord. Pasteure de l’Église unitarienne universaliste, elle a travaillé pendant plusieurs années avec le Regional AIDS (SIDA) Interfaith Network de Charlotte et plus récemment comme pasteure de la UU Fellowship à Lake Norman. Elle est membre des conseils d’administration du Mecklenburg Metropolitan Interfaith Ministry et de la UU Justice Ministry en Caroline du Nord.

Nana Firma est l’ambassadrice principale de GreenFaith. Elle est indonésienne et a dirigé le programme de “Reconstruction Verte” du WWF-Indonésie après le tsunami ; elle a aussi développé un projet d’adaptation urbaine et d’atténuation face au changement climatique. Oratrice reconnue internationalement, elle est l’une des vingt Earth Defenders présentés dans One Earth: People of Color Protecting Our Planet.

Le pasteur Fletcher Harper est le directeur exécutif de GreenFaith. Il fut un pionnier du mouvement religieux environnemental mondial ; il aide à diriger le mouvement confessionnel de désinvestissement des énergies fossiles, mobilise les croyants lors de grandes manifestations pour le climat et a cofondé Shine, une campagne internationale de soutien des femmes et des initiatives en Afrique et en Inde qui permettent aux responsables des collectivités d’accéder aux énergies renouvelables. Il a écrit GreenFaith: Mobilizing God’s People to Protect the Earth.

Oluwatosin Kolawole est un chargé de mobilisation de GreenFaith. Il participe à la mise en place des Cercles GreenFaith dans le New Jersey et au développement de GreenFaith en Afrique. Tosin est Nigérian et a milité dans les campagnes contre le charbon et le réchauffement climatique à Lagos. Le New Jersey, aux États-Unis, est maintenant son chez-lui.

Martin Kopp aide à coordonner le travail de GreenFaith sur le changement de modes de vie personnels et sur l’engagement avec les groupes religieux francophones et européens. Sa thèse de doctorat, soutenue à l’Université de Strasbourg, a mis en dialogue la décroissance et l’éco-théologie ; des groupes religieux et laïcs le consultent sur ces sujets en France et à l’international. Il fut responsable du plaidoyer pour la justice climatique pour la Fédération Luthérienne Mondiale et préside la commission écologie – justice climatique de la Fédération Protestante de France.

La pasteure abby mohaupt – dont le prénom s’écrit avec une minuscule – est la directrice de l’éducation et de la formation de GreenFaith. Elle coordonnait auparavant la Green Seminary Initiative de GreenFaith et de la Faculté de Théologie de Drew. Elle coordonne actuellement les relations de GreenFaith avec les facultés de théologie à travers les États-Unis. Elle est titulaire de deux différents masters de théologie du McCormick Theological Seminary et est en train de faire un doctorat à la Faculté de Théologie de Drew. Elle est ordonnée pasteure de l’Église presbytérienne des États-Unis et habite le Texas.

Louis Romain est un chargé de mobilisation de GreenFaith. Il a dix ans d’expérience militante dans les campagnes électorales et dans d’autres domaines, de l’écologie à la réforme de la justice pénale, en passant par l’antiracisme et l’immigration. Louis fut le chargé de mobilisation religieuse pour la People’s Climate March en 2014 et a donc aidé à mobiliser des dizaines de milliers de gens. Il est un membre actif de la Zion African Methodist Episcopal Church et soutient leur travail parmi la jeunesse et les jeunes adultes ; il préside la commission d’action sociale de plus de 130 Églises dans le Nord-Est des États-Unis.

Malik Saafir est adjoint à l’éducation et à la formation. Il est chercheur et chargé de mobilisation communautaire. Travaillant avec des croyants divers en milieu populaire, il forme des leaders qui tiennent un discours de vérité au pouvoir et qui travaillent à éradiquer la pauvreté et arriver à l’égalité raciale dans le sud des États-Unis. Il est le fondateur de The Southern Renaissance, une organisation qui a pour but l’unification des mouvements environnemental et social sous la bannière de la justice climatique.

Sara Shor est la directrice de la mobilisation de GreenFaith. Elle a plus de 15 ans d’expérience en mobilisation – le community organizing américain -, et tout récemment elle fut la directrice de la mobilisation pour les campagnes de l’ONG 350.org. Parmi les dernières missions de Sara, on peut citer la direction des campagnes Keep it in the Ground, Keystone XL et Tar Sands, ainsi que sa fonction de directrice de la mobilisation pour 350.org aux États-Unis. Avant de travailler pour 350, Sara s’est consacrée à des campagnes électorales et de justice environnementale et alimentaire à Washington DC, dans l’Ohio et en Californie.

Le pasteur Ronald B. Tuff est le chargé de mobilisation GreenFaith dans le New Jersey. Il s’y est spécialisé dans la mobilisation des églises noires pour le leadership environnemental. Il est diplômé des universités de Wilberforce (BA) et Fairleigh Dickinson (MPA) et a dirigé la Paterson Task Force, une agence locale pour l’intempérisation, pendant 15 ans. Il est l’un des pasteurs de la First Bethel Baptist Church à Irvington, NJ.

Meryne Warah est co-animatrice et coordinatrice du Réseau GreenFaith International. Basée à Nairobi au Kenya, elle a travaillé avec l’Alliance panafricaine pour la justice climatique où elle coordonnait la politique du plaidoyer pour la justice climatique dans huit pays africains. Elle a aussi travaillé avec le Conseil interreligieux du Kenya, où elle fut la responsable pour les questions du genre, de l’environnement et du changement climatique.

LES PARTENAIRES FONDATEURS DU RÉSEAU GREENFAITH INTERNATIONAL

Afrique

Le pasteur Jack Ouma Ogeda est un ministre ordonné de l’Église Adventiste du Septième Jour, servant actuellement dans la paroisse du centre de Nairobi. Comme commissaire à l’Inter-Regilious Council of Kenya (IRCK) et membre du conseil scolaire adventiste de Karura, il croit que : “nous sommes les intendants de Dieu et [que] la communauté religieuse doit être engagée dans la lutte contre le changement climatique”.

Le docteur Muhtari Aminu-Kano est le directeur général / PDG de la Nigerian Conservation Foundation et co-fondateur de GreenFaith Nigéria. Auparavant, il a été conseiller principal en politique et plaidoyer au secrétariat de Birdlife International, conseiller principal en politique, réduction de la pauvreté et changement climatique au secrétariat de l’Islamic Relief et chef de la recherche et du développement à la Humanitarian Academy for Development.

Ayodele Alamu dirige l’équipe de développement commercial et de communication de la Nigerian Conservation Foundation, où il engage des particuliers, des organisations et des entreprises partenaires à soutenir des activités et des projets de conservation.

Francesca de Gasparis est la directrice exécutive de SAFCEI, un institut fondé en 2005 comme une organisation régionale travaillant avec les chefs religieux et leurs communautés. Auparavant, et depuis sa création, Francesca était directrice du Green Belt Movement International – Europe et a travaillé en étroite collaboration avec la lauréate du prix Nobel de la Paix Wangari Maathai. Elle a travaillé sur le plaidoyer pour le changement climatique en mettant l’accent sur la justice de genre pendant plus de dix-huit ans. Elle siège au conseil d’administration de la Mdzananda Animal Clinic et aux comités consultatifs de Climate Wise Women et du ACT Ubumbano Hub.

Wayne du Plessis est le directeur des programmes et des opérations de SAFCEI. Ses responsabilités incluent le suivi de l’exécution des programmes et la supervision de la mise en œuvre opérationnelle quotidienne de SAFCEI.

Joshua Kitakule est secrétaire général du Conseil interreligieux d’Ouganda, une organisation religieuse nationale dont les institutions membres comprennent l’Église catholique romaine, l’Église anglicane en Ouganda, l’Église orthodoxe ougandaise, l’Église adventiste du septième jour, le Conseil suprême musulman ougandais, la Fédération Born Again et l’Alliance nationale des églises pentecôtistes et évangéliques en Ouganda.

Damon est ministre de l’Église unie de Zambie et est actuellement administrateur de l’hôpital de l’Église unie de Zambie Mbereshi Mission Hospital. Membre formé par GreenFaith, il coordonne actuellement le développement de GreenFaith Zambie, qui sera liée au Southern African Faith Communities Environment Institute.

Le révérend Masango Roderick Warakula (“Massy”) est un prêtre anglican du diocèse de Harare et un conférencier au National Anglican Theological College du Zimbabwe, où il enseigne les études bibliques et l’éco-théologie. Membre formé par GreenFaith, il coordonne actuellement le développement de GreenFaith Zimbabwe, qui sera liée au Southern African Faith Communities Environment Institute.

Asie

Pinaki est le coordinateur de GreenFaith Inde. Hindou et expert certifié en matière d’environnement, de sécurité et de gestion des risques, il a l’expérience de projets environnementaux et de développement durable à travers l’Inde. Pinaki est basé à Delhi, où il favorise le dialogue et la collaboration entre les leaders environnementaux, scientifiques et religieux.

Fachruddin Mangunjaya, titulaire d’un doctorat en management environnemental, est un éco-activiste reconnu dans le monde msusulman. Il travaille depuis les années 1990 pour l’éducation et la mobilisation des responsables musulmans en faveur de la conservation et d’objectifs environnementaux. Il a écrit des dizaines d’articles et de livres sur l’islam et l’environnement et a contribué à la formation de plus de 1000 imams aux sermons connectant les enjeux écologiques avec l’islam. Il est le président du Centre d’études islamiques à l’Université Nasional, à Jakarta.

Hening est une membre formée de GreenFaith. Elle est active dans l’éducation des musulmans aux préoccupations climatiques et environnementales, y compris la protection des forêts tropicales d’Indonésie grâce à l’Interfaith Rainforest Initiative, un effort mondial que GreenFaith a aidé à fonder et que GreenFaith co-dirige. Elle est la coordinatrice environnementale de ‘Aisyiyah, la plus grande organisation de femmes musulmanes d’Indonésie. Hening est impliquée dans les questions environnementales, humanitaires et de diversité depuis de nombreuses années en tant que directrice du Humanitarian Forum Indonesia, un réseau humanitaire et de développement interreligieux.

Hayu est président de Siaga Bumi, une organisation interconfessionnelle de niveau national, et directeur de la branche environnementale du Conseil national des dirigeants et universitaires musulmans en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde. Il a aidé à lancer des programmes de mosquées vertes, à lancer l’Interfaith Rainforest Initiative en Indonésie et à aller vers des modes de vie durables dans les mosquées à travers le pays.

Australie / Océanie

Présidente de l’ARRCC, Thea est assistante sociale et paroissienne à l’église Notre-Dame de Fatima, à Kingsgrove, et a huit petits-enfants. Elle est activement engagée dans les efforts de paix, de justice et d’écologie depuis plus de 30 ans, avec des organisations telles que AFTINET, Jubilee Australia et le Défi Michée, ainsi que dans le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles. Elle est largement reconnue comme une leader de la réponse religieuse à la crise climatique en Australie.

Philippa Rowland est présidente de Multifaith SA / vice-présidente de Religions for Peace Australia. Formée en agronomie, elle a travaillé sur la durabilité écologique et la réduction des pesticides. Elle croit en des solutions communautaires pour faire face au changement climatique et dans le fait de “vivre le changement”, qui est l’initiative interreligieuse mondiale de GreenFaith pour encourager le changement volontaire de mode de vie dans les domaines des transports, de l’alimentation et de l’énergie.

Europe et Royaume-Uni

Le chanoine Giles Goddard est vicaire de l’église St John, Waterloo, Londres. La paroisse Saint-John accueille le Festival de Waterloo et est très engagée dans la scène artistique de South Bank. Il est connu pour son travail sur le changement climatique, l’inclusion et l’engagement interreligieux. Giles a fondé et préside le réseau Faith for the Climate et est membre du groupe de travail sur l’environnement de l’Église d’Angleterre. Il était responsable de l’amendement clé à une motion du Synode général en 2019 qui engageait l’Église d’Angleterre à une date cible de désinvestissement des énergies fossiles en 2023.

Lizzie est responsable des partenariats pour le réseau britannique Faith for the Climate et membre de GreenFaith. Elle est également directrice britannique de l’ONG internationale de consolidation de la paix Search for Common Ground, dirigeant des travaux sur l’engagement religieux dans la consolidation de la paix et a travaillé avec le rabbin Jeffrey Newman pour aider à construire Jewish Action on Climate Change.

Amérique Latine

Directeur d’ISER, une ONG brésilienne âgée de 50 ans, Pedro a fondé Balcão de Direitos, un projet visant à garantir l’accès à la justice et à la médiation des conflits à Rio de Janeiro et dans 17 autres États. Il était membre du Conseil national de la jeunesse et du Conseil national de sécurité publique, du Comité de lutte contre la torture de Rio de Janeiro, du Conseil d’État pour les droits de l’homme et la sécurité publique, du Secrétariat aux droits de l’Homme de l’État de Rio de Janeiro et le coordinateur de la Commission nationale des droits de l’Homme. En 2015, il a contribué au lancement de Fe No Clima, la première initiative interreligieuse sur le changement climatique au Brésil, et aide désormais à diriger l’Interfaith Rainforest Initiative au Brésil.

Arianne est éco-théologienne et coordinatrice de l’Alianza Interreligiosa y Espiritual por el Clima. Elle a travaillé pour un Centre œcuménique à Santiago du Chili sur la justice climatique dans les communautés religieuses et est active dans l’Église évangélique luthérienne. Elle aime rassembler les gens, avoir de bonnes conversations, faciliter les rencontres insolites et l’éco-apprentissage, le coaching, le yoga, la musique, la nature et l’éco-spiritualité.

Amérique du Nord

La révérende Michelle Singh est une ministre interreligieuse et directrice générale de Faith & the Common Good, un réseau national de bienfaisance, engagé à bâtir des communautés résilientes et durables. Elle est vice-présidente de la récompense World Interfaith Harmony Week’s Interfaith Toronto et a cofondé le cercle de dialogue spirituel interreligieux en 2008.

Le révérend Fletcher Harper est le directeur exécutif de GreenFaith. Pionnier du mouvement environnemental religieux mondial, il aide à diriger le mouvement religieux vers un désinvestissement des énergies fossiles, organise des participations religieuses aux principales mobilisations climatiques et est co-fondateur de Shine, une campagne internationale qui soutient les femmes et les initiatives d’accès aux énergies renouvelables menées par la communauté, en Afrique et en Inde. Il est l’auteur de : GreenFaith : Mobilizing God’s People to Protect the Earth.

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE GREENFAITH

Deborah Prinz est présidente du conseil. Elle a servi en tant que directrice exécutive de l’Achieve Foundation of South Orange and Mapplewood. Elle préside le New Jersey Jewish Film Festival, est membre de la New Jersey Martin Luther King, Jr. Commission et est une administratrice du Temple B’nai Abraham à Livingston.

Irene Woodard est vice-présidente du conseil. Elle est propriétaire et dirigeante de TrueBlooms, une entreprise florale qui utilise des fleurs de saison, fraîches et locales. TrueBlooms fut choisie pour penser la mise en scène et créer les arrangements floraux lors du discours du Dalaï Lama au Town Hall de New York, en 2010. Elle a servi comme directrice de la pratique et de la formation à Sky Lake Lodge, un centre de retraite bouddhiste dans la vallée de l’Hudson de New York et est la fondatrice de Touching the Earth, l’initiative environnementale du bouddhisme Shambhala.

Philip I. Brilliant est trésorier. Il est le propriétaire et le PDG de Brilliant Environmental Services, LLC et un membre fondateur du Site Remediation Professional Licensing Board. En tant que spécialiste respecté de la dépollution des sites contaminés, il a joué un rôle important au sein du programme de dépollution professionnel de sites sous licence dans l’État du New Jersey. Phil est aussi président de la Congregation B’nai Israel à Tom River et fondateur de la bourse Marylin D. Brilliant Memorial au Temple Beth El of Somerset dans le New Jersey.

Mark Brescia est secrétaire. Il est chargé de compte chez ICF International et travaille actuellement sur le programme NYC Clean Heat qui améliore la qualité de l’air et sauve des vies en éliminant l’usage de pétroles lourds et en accélérant l’adoption des combustibles les plus propres. Auparavant, Mark dirigeait Green Market Solutions’ Maryland Home Performance avec le programme Energy Star®. Il a accru l’usage d’ampoules LFC par l’éducation d’étudiants et de communautés au changement climatique, dans le cadre du New Jersey Clean Energy Program.

Jack M. Gorman, M.D., est membre du comité exécutif. Il est le PDG et l’officier scientifique en chef de Franklin Behavioral Healthcare, fournissant du conseil et de l’expertise à des organisations de couverture maladie afin d’améliorer l’efficacité et le rapport coût/effectivité de la couverture pour les maladies mentales. Il enseigna à l’Université Columbia, où il occupa la chaire professorale Klingenstein, fut le président du département de psychiatrie et il fut professeur de neuroscience à la Mount Sinai School of Medicine. Jack fut l’auteur ou le co-auteur de plus de 400 articles et chapitres scientifiques ; il fut continuellement financé par les instituts nationaux pour la santé de 1981 à 2006 et a reçu de nombreux prix pour sa recherche et son service à la psychiatrie. Jack est un membre actif de sa synagogue orthodoxe et est membre du conseil d’administration de la UJA-Federation de New York. Avec sa fille Sara, il est le co-auteur de Denying the Grave: Why We Ignore the Facts that Will Save Us.

Le pasteur Leo Woodberry est membre du comité exécutif. Il est pasteur du Kingdom Living Temple à Florence, en Caroline du Sud. En réponse aux incendies criminels d’églises afro-américaines dans l’ensemble du sud des États-Unis au milieu des années 1990, le travail du pasteur Leo Woodberry avec la South Carolina Burned Church Restoration Coalition a contribué à faire traduire les incendiaires en justice, mettant un terme effectif aux activités publiques du Ku Klux Klan en Caroline du Sud. Au début des années 2000, Leo a rejoint le African American Environmental Justice Action Network naissant et a mobilisé les membres de communautés sur l’enjeu de la contamination au mercure des poissons et des cours d’eau causée par les centrales à charbon. Il a poursuivi le combat contre les impacts de la pollution par le charbon comme partie d’une coalition qui a empêché avec succès la construction de la centrale de Pee Dee.

Scott James-Vickery est cadre de l’office des diaconesses et des missionnaires de maison pour la United Methodist Church. Il y administre le personnel missionnaire qui sert à la fois aux États-Unis et à l’étranger selon une diversité de vocations de plaidoyer. Il sert également comme membre du conseil des directeurs pour DOTAC-Diakonia of the Americas and Caribbean, un groupe oecuménique de communautés diaconales en Amérique du Nord, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, qui dirige l’Église dans la compassion et la justice.

Le Très Honorable pasteur Nathan Kyamanya est évêque du diocèse de Bunyoro, Kitara, de la Church of Uganda Engagé depuis longtemps en faveur de l’environnement, il a mobilisé des congrégations en Ouganda contre les impacts du changement climatique sur les communautés agraires rurales et fit oeuvre de pionnier en demandant à chaque personne confirmée, chaque couple marié de planter un arbre. Durant son ministère, 10 000 arbres ont été plantés. Il a représenté ACT Alliance aux conférences climat de l’ONU (CCNUCC).

Denise Patel est une activiste environnementale et des droits humains basée à New York. Son travail personnel et professionnel s’est focalisé sur la mobilisation populaire, la constitution de coalitions et la direction de campagnes de plaidoyer pour faire face aux impacts sanitaires professionnels et environnementaux du changement climatique et des produits chimiques toxiques. Elle a auparavant travaillé pour des organisations comme le NJ Work Environment Council et fut une leader dans le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles, travaillant avec le DivestInvest Network, org et le People’s Climate Movement – New York. Elle est titulaire d’un Master en santé publique de l’Université Columbia avec une spécialisation sur climat et santé.

Fred Profeta fut maire de Maplewood Township, dans l’État du New Jersey, de 2004 à 2008 et sert à présent comme maire adjoint pour l’environnement. Il fut le président du New Jersey Mayor’s Committee for a Green Future de 2006 à 2011, fondant avec d’autres le programme de certification environnementale Sustainable Jersey. Fred fait de nombreuses conférences dans le New Jersey et au-delà pour promouvoir Sustainable Jersey, qu’il a présenté au sommet des dirigeants de gouvernements locaux face au changement climatique qui s’est tenu à Copenhague, au Danemark, en 2009. En 2010, il a reçu le New Jersey Governor’s Environmental Leadership Excellence Award. Il est aussi un avocat basé à New York et est associé principal chez Profeta & Eisenstein depuis 1987.

Cynthia Sharf est la directrice principale de la stratégie pour la Carnegie Climate Geoengineering Governance Initiative. Elle a auparavant servi en tant que cheffe de communication stratégique et rédactrice en chef des discours sur le changement climatique pour le secrétaire général de l’ONU entre 2009 et 2016, a joué un rôle clé dans les deux sommets sur le changement climatique global du secrétariat général de l’ONU (en 2009 et 2014) et a conseillé le secrétaire général durant les négociations au sein de la CCNUCC, dont celles ayant mené au célèbre Accord de Paris, en 2015. Avant son travail sur le changement climatique, Cynthia a travaillé sur les situations d’urgence humanitaire globale et de santé publique à l’ONU et avec des ONG dans les Balkans, en Afrique, au Royaume-Uni et en Russie. Elle a commencé sa carrière comme journaliste à Moscou au début des années 1990, couvrant l’effondrement du système communiste dans l’ex-URSS et en Europe de l’Est.

Barry L. Schwartz est le PDG et le rédacteur en chef de The Jewish Publication Society, le plus ancien éditeur juif des États-Unis. Il sert également comme rabbin de la Congregation Adas Emuno. Le rabbin Schwartz est l’auteur de dix livres dont Judaism’s Great Debates (2012), Path of the Prophets (2018) et un livre de sensibilisation à l’environnement pour enfants intitulé Adam’s Animals (2017). Il est un activiste de longue date avec le mouvement environnemental juif, dont la Central Conference of American Rabbis (CCAR), Shomrei Adamah et la Coalition on the Environment and Jewish Life (COEJL). Il est un randonneur chevronné.

Scott A. Weiner est le directeur de SAW Associates LLC, une entreprise de consultance spécialisée dans la stratégie entrepreneuriale et les politiques publiques dans les domaines du changement climatique, de la commercialisation des technologies d’énergies renouvelables et des business modèles émergents pour les services publics de l’énergie. Il est membre de la Congregation B’nai Jeshurun à New York et a précédemment servi comme membre de son conseil d’administration. Scott fut président du New Jersey Board of Public Utilities, commissaire du New Jersey Department of Environmental Protection and Energy et député aux marchés et à l’innovation au New York State Department of Public Service. Il a aussi servi dans la haute équipe de management des entreprises de l’énergie propre privée et publique. Scott est le directeur-fondateur du Center for Energy, Economics and Environmental Policy à l’Université Rutgers et a servi comme Senior Policy Fellow et comme Faculty Fellow dans la Edward J. Bloustein School of Planning and Public Policy dans cette même université.